pixel facebook
Notre groupe
Projets concrets du bachelor Sup'Édition : vidéo, community management, événementiel, site Internet, magazine, livre, projet numérique.

Les expériences qui font grandir

À partir de la 1re année, l’étudiant se projette dans le monde professionnel en réalisant des projets d’envergure destinés à être édités et diffusés : livres, applications, projets portés par des associations et entreprises, voilà de quoi agrémenter son CV avant même l’obtention du Bachelor Communication Design éditorial.

ALORS, ON SE LANCE ?

De quelles natures sont les projets ?

Ils sont de toutes natures ! D’année en année, on complexifie les projets en accord avec le programme dispensé.

En 1re année, on démarre par un beau livre, on poursuit en 2e année avec une application et on termine en beauté avec un panel de projets variés portés par des associations et entreprises (vidéo, community management, événementiel, site Internet, magazine, livre, projet numérique, etc.)

Les projets publiés enrichissent les CV des étudiants du bachelor de l'école du Cercle digital

Le projet de première année

Pour commencer, on se concentre sur les bases du métier : le papier. En application des compétences acquises, les étudiants réalisent ensemble un livre de A à Z, de quoi expérimenter toutes les étapes de la chaîne éditoriale. Grande fierté des étudiants, ce projet conséquent exige un investissement important pour produire un ouvrage de la qualité d’un projet de fin d’études.

RÉFLEXION, CONCEPTION, CHEMIN DE FER, RÉDACTION, PHOTOGRAPHIE, ILLUSTRATION, MISE EN PAGES…

L’étudiant est parachuté à l’école du Cercle digital (anciennement ESTEN) pour la plupart quelques semaines après le Bac et il a un an pour penser, concevoir et faire imprimer un livre entier. L’angoisse ? Pas du tout !

Recherche et organisation de l'information

Ce projet suivi se réalise au fur et à mesure de l’année, avec toute la classe. On commence par choisir ou prendre connaissance du thème de l’ouvrage, on se renseigne sur l’existant pour en faire un produit unique, on l’imagine dans sa globalité, on pense à son format, sa structure, on étale les idées sur le mur… Ce challenge est relevé chaque année avec brio par les étudiants, malgré les difficultés rencontrées en chemin.

Organisation de l'information lors du projet éditorial de création du livre papier du bachelor Sup'Édition.

Réfléchir sur le contenu et sur la façon de l’organiser… C’est le rôle fondamental du chemin de fer !

Étudiantes du bachelor Sup'Édition qui travaillent ensemble sur le projet du livre Lumière sur ma Métropole

S'organiser et visualiser les lieux mis en lumière dans le livre, savoir où se déplacer pour prendre des photographies… 


Rédaction, photographies, mise en pages… Le livre se concrétise !

Le travail en équipe est difficile mais formateur. Les groupes se répartissent les tâches et s’organisent :

  • recherche d’information dans les bibliothèques, auprès de professionnels ou d'interlocuteurs experts sur le sujet…
  • création de la maquette : décider de la mise en forme, du choix des polices, des couleurs, de l'emplacement des photographies…
  • rédaction des textes : après la collection d'information, on passe à la rédaction ! Histoires à imaginer, anecdotes, interviews à retranscrire… 
  • prise de photographies : on se déplace en ville ou plus loin, dans des lieux connus ou insolites. On choisit le meilleur angle, fait attention au cadre et à la lumière… et clic, on immortalise l'instant. 
  • réalisation d'illustration : un pictogramme, un personnage ou une illustration pleine page, le dessin peut aussi être intégré au projet éditorial.

Chacun a un rôle, comme dans une agence. À la différence près qu’ici, on touche à tout, chacun participe à chaque étape du projet. 

Ensuite, le produit fini est édité par la maison d’édition de l’école, les Éditions Incunables 2.0. Une fois imprimé, on le retrouve en vente dans les centres culturels de la région et dans les librairies telles que La Boîte à Livres à Tours ; et les étudiants en sont fiers !

Maquette et mise en pages du livre réalisé par les étudiants du bachelor Sup'Édition

Mise en page de toutes les pages du livre sur InDesign. 

Plus qu’un livre, c’est une aventure et une preuve de ce que nous sommes capables de réaliser en seulement une année d’études ! Marine R. étudiante

En librairie, il faut en assurer la promotion !

Le projet de toute une année est réalisé, il est désormais temps de le partager avec son public… 

Les étudiants partagent la conception de leur ouvrage sur les réseaux sociaux, organisent des séances de dédicaces, envoient des communiqués de presse aux médias pour que des journaux en parlent… et réussissent même, maintenant, à faire des apparitions sur des plateaux TV ! 

Une étudiante du bachelor Sup'Édition présente le livre dans l'émission TILT sur TV Tours.

Coline, une des étudiantes de Sup'Édition, a présenté le livre Au Tours du Bien-Être dans l'émission TILT sur TV Tours.

Dédicaces du livre Tours de Sang crée par les étudiants du cursus en communication Sup'Édition.

Séance de dédicaces lors de la soirée de lancement du livre Tours de Sang.

Au Tours du Bien-Être, 2018

Lumière sur ma Métropole, 2017

Tours de Sang, 2016

Contes et Légendes de Touraine, 2015

À votre Tours, 2014

Les petits Gourmets font leur chef, 2013

Tours à l’heure contemporaine, 2012

Aux noms de Tours, 2012

Voyage culinaire en Touraine, 2011

Le projet de deuxième année

Une fois les techniques de publication papier maîtrisées, on migre sur le numérique. Les bases du développement numérique, couplées à l’utilisation de formidables outils de Digital Publishing drag and drop, permettent d’élaborer des projets interactifs de folie pour les grands et les petits. Les étudiants s’émerveillent eux-mêmes devant leurs nouvelles compétences digitales.

CONCEPTION, ERGONOMIE, DESIGN D’INTERFACE, EXPÉRIENCE UTILISATEUR, DÉVELOPPEMENT, PUBLICATION…

C’est la deuxième année, on change de sujet ! On conçoit, développe et publie un projet numérique.

Petits groupes et grandes idées

Terminé le projet qui réunit toute la promotion, maintenant en 2e année, les projets sont plus nombreux et réalisés en équipes de 3 ou 4 étudiants. Ils mettent en commun leurs idées et déterminent celles qui vont développer. Le thème est libre, c’est le moment de faire fonctionner son imagination !

Au cours des années, de nombreuses applications ont vu le jour que ce soit des histoires à destination des enfants ou des adultes, des magazines interactifs, des guides de conseils…

 Les étudiants du bachelor de la filière post bac Sup'Édition travaillent en brainstorming : illustrations, storyboard.

La conception passe souvent par des dessins : illustrations, storyboard… avant de se lancer, il vaut mieux noter toutes ses idées.

Il est gratifiant d’amener ses étudiants à créer une application interactive, de A à Z. Ce sont souvent des domaines réservés aux développeurs. Rares sont les écoles qui préparent leurs étudiants à autant de transversalités. Vincent Suzat, professeur encadrant

Interactivité, expérience utilisateur (UX), digital publishing… L’application prend vie !

Une fois le thème défini, il faut le développer :

  • Recherche d’informations et scénario : on collecte des informations sur le thème et on en créé un scénario, une histoire.
  • Création de visuels : illustrations ou photographies, les visuels sont essentiels. L’utilisateur doit voir les personnages, les décors, les objets et accessoires…
  • Création de gamification : il faut réfléchir à la manière de créer de l'expérience utilisateur (UX), créer des actions, passer d’un écran à l’autre… bref, déterminer des interactions pour que l’utilisateur devienne acteur de l’histoire.
  • Développement de l’application : Après la conception, le développement ! Pas de panique, grâce aux outils intuitifs de digital publishing drag and drop, on peut réaliser sans code des applications numériques en utilisant un panel de fonctionnalités variées : des zones d’interactivité, des actions à déclencher, la reconnaissance d’images… Pour les plus geeks, les langages web peuvent permettre de créer de nouvelles fonctionnalités.
  • Réalisation de vidéos : Que ce soit en prises de vues réelles ou des animations en motion design, les vidéos ont toute leur place dans ces projets.
  • Création du design sonore : Pour encore plus d’immersion, le son aussi a son importance ! On peut créer des voix aux personnages, ajouter des sons d’ambiance…

Les équipes s’organisent pour créer le contenu. Une chose est sûre, tout le monde contribue au développement et chaque membre du groupe connaitra son application digitale sur le bout des doigts… Voire même, toutes les applications de la classe ! Être testeur sur les autres applications, ça peut aussi faire partie de l'expérience. 

Pour découvrir toutes les applications de nos étudiants, découvrez-les sur le catalogue numérique des Éditions Incunables 2.0.

Pour créer l'application, les étudiants du bachelor abordent interactivité, expérience utilisateur et digital publishing.

Avec les outils de digital publishing, on alterne entre l’ordinateur et le support mobile (smartphone ou tablette) pour tester les interactions créées.


Publication sur les stores et diffusion

Après avoir terminé son développement et être certain que l’application fonctionne à merveille, c’est le moment de la publier. Les livres interactifs sont publiés sur l’iBooks Store et les applications se retrouvent sur l’Apple Store et/ou le Google Play Store.

Une fois publiée, chaque groupe fait la promotion de sa nouvelle création numérique sur les réseaux sociaux pour la faire découvrir au plus grand nombre.

Retrouvez livres interactifs et applications sur l’iBooks Store, l’Apple et le Google Play Store.

Une fois l’application terminée et publiée sur les stores, c’est aux utilisateurs de s’en emparer !

Créer une application, c’est comme commencer le sport, au début c’est difficile, mais à la fin on en est fier. Lucie R., étudiante

Dis Mémé (Remèdes de grand-mère), 2018

Les métiers de Tempo (Découverte pour enfants), 2018

Apprends avec Filou (Méthode Montessori), 2017

Tours de Sang : crimes originels, 2017

Vibes (Magazine musical interactif), 2015

Kiwi et Souki (Histoire pour enfants), 2015

Le Petit Explorateur, 2015

Mes Petites Fables, 2015

Les petits Gourmets font leur chef, 2014

Cuisiner en Touraine, 2012

Les projets BOOST de troisième année

Pendant la dernière année d’études, on ne fait plus un seul grand projet, mais plusieurs grands projets. L’étudiant a en effet bien progressé et sera bientôt un jeune professionnel ! Cette fois-ci, comme en agence, les thèmes nous sont proposés directement par des associations ou entreprises, un peu à la manière d’un appel d’offres. Alors, on postule ?

GESTION DE PROJET, MANAGEMENT D’ÉQUIPE, RELATION CLIENT, AUTONOMIE, PRODUCTION, SATISFACTION…

La dernière année du Bachelor Sup’Édition met l’accent sur la professionnalisation des étudiants au travers de projets apportés par des professionnels, des associations ou des institutions.

Des projets professionnels portés par de vrais « clients » !

Une quarantaine de projets de communication sont apportés directement par des professionnels. Ils sont présentés aux étudiants dès la 1re semaine.

Ces projets tutorés dits « BOOST » sont variés : charte graphique, support de communication papier ou numérique, vidéo promotionnelle ou motion design, site web, application numérique, community management, événementiel, etc.

Caméras en main, tournage en autonomie des étudiants de la licence Sup'Édition au château d'Artigny.

Tournage au sein du Château d'Artigny pour un groupe d'étudiants accompagné d'Emmanuel Roc.

Travail d'équipe avec beaucoup de réactivité. Superbe réalisation ! Pascal Brault, Directeur du château d'Artigny (2017-2018)

Réalisation des projets tutorés en autonomie

Chaque étudiant doit se positionner sur plusieurs projets et réaliser, en équipe, la prestation demandée. Pour cela, les étudiants sont en contact direct avec les porteurs de projets, ils apprennent à gérer le suivi du projet : se rendre à des rendez-vous, écrire des compte-rendus, prévoir et respecter le planning, prendre en compte les contraintes techniques (financières et matérielles) du projet, gérer les aller-retour de validation avec le client.

C’est une expérience complète dans les conditions réelles du métier… tout en étant guidé et conseillé par l’équipe pédagogique de l’école afin d'avoir les bons réflexes métiers. Ce qu’il faut en retenir, c’est qu’il est encore temps de faire ses premières erreurs et d’en tirer les bonnes leçons pour l’avenir… 

Ces nombreux projets sont l’occasion rêvée pour enrichir son book et agrandir son réseau professionnel avant même de terminer sa formation !

Je tiens à féliciter l'équipe pour son professionnalisme, sa grande disponibilité et la somme de travail accomplie en particulier en phase de montage. Nicolas Morel, Fondateur de YouTrust
Les filles ont été exemplaires. Elles ont été à l'écoute et réactive. C'était très agréable de travailler avec elles. Je leur souhaite de finir vos études comme il se doit ! Mathieu Girouard, Fondateur de Rivenor
Clémence est réactive, créative et force de propositions. Elle a beaucoup contribué par son accompagnement au développement de la notoriété de Stay'Activ notamment grâce au lancement de la page Facebook. Laurence Déceneux, Co-fondatrice de Waya / Stay'Activ
Prise de photographies : choisir l'angle et faire attention au cadre et à la lumière

Pour les beaux livres sur Tours et saint Martin, les membres du projet ont eu l'idée de faire un tour de grande roue pour prendre des photos en hauteur !

J’ai pu réaliser deux projets BOOST très différents lors de ma dernière année à Sup'Édition. La réalisation d'une vidéo pour l’université et la création d'un beau livre sur saint Martin pour la mairie de Tours m'ont beaucoup apportés en compétences techniques et en souvenirs avec les autres étudiants avec lesquels j'ai travaillés. Fabrine G., étudiante

CCI (Supports de communication), 2018

Bibliothèque publique d’information, Centre Pompidou (Supports de communication), 2018

Espace du souffle (Design d’application), 2018

Château d’Artigny (Réalisation et montage vidéo), 2018

Future You (Application de conseil en orientation), 2017

Ville de Tours (Création de beaux livres), 2016

Ville de Tours (Création de beaux livres), 2016

CGR Tours Centre (Communication évènementielle), 2016

Ils ont fait confiance aux étudiants pour réaliser leurs projets…

Une équipe complémentaire et efficace. Merci à eux pour la qualité du travail réalisé. Richard Tremouilles, Chargé de missions communication d'EDF - Espace Dynamique Dirco
Ce projet fait partie des plus laborieux et des plus enrichissants. La rencontre de nos idées avec celles de l’école du Cercle digital nous a permis de repousser nos limites et d’accéder à l’ouverture des portes de Disney Distribution et de nos sponsors ! Adrien Gacon, Directeur du cinéma CGR Tours (2016-2017)
Ces 2 étudiants ont fait preuve de beaucoup de professionnalisme : respect du brief et du délai, comportement exemplaire, adaptabilité… Nous sommes partants pour renouveler notre collaboration avec Le Cercle digital et ses étudiants ! Emmanuelle Audoux, Directrice de la communication de l'Université de Tours (2016-2017)

Le projet personnel de fin d'études

En dernière année, en plus des projets BOOST à réaliser en groupe, chaque étudiant doit présenter un projet personnel devant un jury de professionnels.

Innovation, viabilité, gestion, stratégie de communication, pitcher un projet…

Chaque étudiant réalise individuellement un projet qui le caractérise.

Libre du choix du thème et du support, le projet peut être de toute nature : papier, numérique ou transversal (papier + numérique).

Parmi les projets déjà présentés, on trouve notamment une présentation de collection de livres pour enfants, une application numérique à destination des organisateurs de festivals, un magazine digital orienté e-sport, une application touristique, une application de location d’accessoires entre particuliers, etc. 

Ce ne sont pas de simples concepts mais bien des projets élaborés dans les moindres détails qui sont présentés en fin de cursus.

Imaginer un concept innovant, créer le design de l’application ou la maquette du projet imprimé, évaluer la viabilité économique et la gestion de personnel, penser à la stratégie de communication, savoir pitcher le projet… rien n’est laissé au hasard. Véritable aboutissement de la formation, ces projets n’ont pas pour vocation de prendre fin avec l’obtention du Bachelor. Ce projet de fin d’études suscitera peut-être un réel projet de vie !

L'étudiant doit créer le design de l’application ou de la maquette du projet imprimé.
Besoin de plus d'expériences professionnelles ?
Top