pixel facebook
Notre groupe
Les compétences du 21e siècle enseignées à l'école du Cercle digital à Tours

Les compétences du 21e siècle pour former les professionnels de demain

Les « compétences du 21e siècle » sont ces compétences transversales, réunissant connaissances, savoir-faire et savoir-être. Ces compétences telles que la collaboration, la communication, la créativité… représentent un réel challenge pour les systèmes éducatifs qui doivent préparer des jeunes pour un métier qui, peut-être, n’existe pas encore.

L'école du Cercle digital inscrit compétences du 21siècle au cœur de son programme pour l'éducation des professionnels de demain.

Article publié le 29/04/2019

La mondialisation et le développement de plus en plus rapide des nouvelles technologies de l’information et de communication (TIC) transforment notre manière de vivre, de travailler et d’apprendre. 

Depuis près de 20 ans, plusieurs chercheurs dans le monde étudient l’impact de ces changements sur la société et ont mis en évidence de nouvelles compétences attendues par les recruteurs, à l’ère du numérique. Ces dernières années, un consensus a fini par émerger pour les regrouper sous la dénomination : « Compétences du 21e siècle ». 

Alors que dans les années 1970 et 1980, le milieu professionnel avaient besoin de personnel pour des tâches répétitives, à la chaîne, ces compétences dites « routinières » disparaissent désormais au profit de nouvelles compétences centrées sur les capacités d’analyse, de communication, d’interprétation de l’information. Appelées « compétences du 21siècle », ce sont ces compétences transversales, réunissant connaissances, savoir-faire et savoir-être, qui doivent être enseignées dans les écoles. 

Cela représente un réel challenge pour les systèmes éducatifs qui doivent préparer des jeunes pour un métier qui, peut-être, n’existe pas encore. Ils devront redéfinir leurs programmes, leur manière d’enseigner et d’évaluer… 

Quelles sont les compétences du 21e siècle ?

En analysant plusieurs référentiels dont certains proviennent d’organismes internationaux comme l’UNESCO, l’OCDE (l’Organisation de coopération et de développement économique) et l’Union Européenne ; et d’autres tels que le Partnership for 21st century skills (P21) qui sont soutenus par de grandes entreprises privées telles qu’Apple, Cisco, Dell, Microsoft, une étude de menée par Joke Voogt & Natalie Pareja Roblin en 2012, met en évidence un certain nombre de compétences communes à tous ces documents de référence. 

  • La collaboration, 
  • La communication,
  • Les compétences liées aux technologies de l’information et des communications (TIC),
  • Les habiletés sociales et culturelles, citoyenneté.

Dans la plupart des documents, apparaissent également : 

  • La créativité,
  • La pensée critique,
  • La capacité à résoudre des problèmes,
  • La capacité de développer des produits pertinents et de haute qualité. 

D’autres, mentionnées plus rarement, ont tout de même leur importance telles que la capacité d’apprendre, l’autonomie, la capacité de planifier, de s’adapter, de résoudre des conflits…  

La collaboration et le travail d'équipe au coeur des compétences du 21e siècle

 

Les nombreuses compétences liées aux nouvelles technologies, à l’accès à l’information et à la communication sont primordiales et sont regroupées en trois catégories :

  • L’information literacy (la maîtrise de l'information) regroupe la capacité à accéder efficacement à de l’information pertinente, à analyser et évaluer l’information avec un regard critique.
  • L’ICT literacy (la connaissance informatique), est traditionnellement la capacité à utiliser la technologie, mais plus largement, cela peut réunir les compétences liées à l’utilisation des technologies digitales, des outils de communication – et/ou les réseaux – pour accéder, gérer, créer de l’information dans une société du savoir.
  • La technological literacy (la maîtrise de la technologie) rassemble les connaissances liées à la compréhension et l’utilisation des technologies, la capacité de comprendre les principes et les stratégies nécessaires afin de régler des problèmes complexes ou créer des produits ou services en réponse à un besoin.

Bien que l’Union Européenne soit impliquée dans ces études, la France ne fait pas partie des pays impliqués, ce qui a engendré un retard important : 1 français sur 10 000 a entendu parler des compétences du 21siècle, contre 1 américain sur 10. 

Principes Directeurs des Compétences 21

Quelles compétences sont attendues par les recruteurs ?

Des chercheurs du Center on Education and Workforce de l’Université Georgetown ont utilisé la base de données d’O*Net pour identifier les compétences du 21siècle. Cette base de données américaine analyse en permanence des enquêtes menées auprès de cadres, professionnels, employés et ouvriers expérimentés. Ces derniers ont été interrogés sur les compétences, connaissances, savoir-faire et savoir-être requis par leur profession ainsi que le niveau de maîtrise exigé pour chacune des compétences (fort niveau, bon niveau, faible niveau). De fait, cela permet de remarquer les connaissances transversales et les savoirs spécifiques.

Cette étude montre notamment, qu’en 2010 aux États-Unis, le service à la clientèle, la maîtrise de la langue maternelle, les mathématiques, l’informatique et le travail de bureau étaient parmi les connaissances les plus recherchées. Tandis que les savoir-faire les plus attendus sont l’écoute active, la capacité de s’exprimer et de se faire comprendre, la capacité de résoudre des problèmes et la compréhension de l’écrit. Parmi les aptitudes les plus demandées réunissent la capacité à communiquer (compréhension et expression orale et écrite) et la capacité à analyser de l’information (capacité de déduction, raisonnement, organisation de l’information, repérage de problème). 

Cette étude démontre que la société doit être tournée vers la communication et l’échange d’informations. Une posture proactive, critique et créative est requise dans la vie professionnelle. 

Never stop learning

Comment implanter ces compétences du 21e siècle dans le système éducatif ? 

L’implantation des compétences du 21e siècle dans le programme scolaire est un défi à relever et il y a encore beaucoup à faire en France et dans le monde. 

Dans leur étude, Joke Voogt & Natalie Pareja Roblin proposent plusieurs solutions envisageables : 

  • Intégrer les compétences du 21siècle dans les programmes existants comme objets d’étude à part entière. 
  • Disséminer les compétences du 21siècle dans les programmes existants, une option permise grâce à la transversalité des compétences.
  • Intégrer les compétences du 21siècle dans un tout nouveau programme.

Dans tous les cas, les compétences du 21siècle vont bouleverser les programmes et les modifier en profondeur. Les programmes vont devoir être modifiés pour faire de la place à ces nouvelles compétences et, de plus, ces changements vont aussi engendrer de nouveaux défis pédagogiques en termes d’enseignement et de méthodes d’évaluation. Les enseignants auront un rôle capital à jouer dans cette implantation. On attendra des enseignants qu’ils possèdent eux-mêmes ces compétences et qu’ils soient en mesure d’utiliser les TIC et les outils liés à ces technologies pour être capable de repenser leur manière d’enseigner. 

Cette implantation, bien que pas évidente, est en cours et les organismes internationaux s’intéressent à la question. Une étude montre que la plupart des pays de l’OCDE ont adopté ces compétences, une autre concernant les pays membres de l’Union Européenne parvient au même résultat. Dans la majorité des pays, les compétences ont été intégrées comme compétences transversales, cependant, les compétences liées aux TIC ont été plus généralement ajoutées comme objets d’études à part entière. 

 

Les compétences du 21e siècle au cœur de l’école du Cercle digital

 

À l’école du Cercle digital, même si nous avons eu connaissance du terme « Compétences du 21e siècle » que récemment, nous nous sommes aperçus que nos cursus : Sup’Édition, le Bachelor Communication Design éditorial et Sup’Média, le Mastère Journaliste Reporter d’Images et Documentariste s’inscrivent parfaitement dans cette pédagogie. 

Dès son origine, l’école étant créée par des professionnels du secteur de l’édition, la formation Sup’Édition, quand elle ouvre ses portes en 2010, répond aux attentes des compétences attendues par les professionnels du secteur. De la même façon, quelques années plus tard, quand l’école décide de créer Sup'Média, une nouvelle formation dédiée au journalisme, elle s’entoure de professionnels confirmés pour élaborer le programme de formation.

Entre 2010 et aujourd’hui, les programmes de formation ont également évolué, avec l’apprentissage de nouvelles technologies, pour toujours anticiper et s’adapter aux attentes, présentes et futures, du marché du travail. 

Lors de leurs admissions, les profils de nos étudiants sont variés et chacun apportent sa pierre à l’édifice pour une formation réussie. Les compétences du 21e siècle sont au cœur des deux formations qui réunissent connaissances, savoir-faire et savoir-être. Les étudiants apprennent les techniques et outils nécessaires à leur(s) futur(s) métier(s). En fonction de leur cursus, ils apprennent des outils de publication par ordinateur (PAO), la captation d’images photo et vidéo, les langages de développement internet ou encore le community management 

Tout au long de l’année, chaque étudiant participe à la réalisation de différents projets concrets. À Sup’Édition, un livre, une application, des projets BOOST… À Sup’Média, des reportages et documentaires… notamment pour le magazine vidéo ZINÉO. Durant ces projets tutorés, ils mettent en pratiquent leurs compétences, en travaillant en équipe. Ils doivent ainsi, au fil du projet, s’informer, collaborer ensemble, faire preuve de créativité et aussi, savoir résoudre des problèmes ou des conflits. 

L’équipe enseignante est composée d’intervenants qui sont, pour la majorité, des professionnels en activité qui exercent ou ont exercé le métier correspondant à ce qu'ils enseignent. Ils transmettent ainsi les bons réflexes et s’appuient sur des exemples et cas concrets.


Maintenant que vous faites partie de ceux qui ont entendu parler des compétences du 21siècle… Profitez-en et évoluez dans le monde de demain !

 

SOURCES : WeTheTalent.co, rire.ctreq.qc.ca, ose.uqam.ca

Top